≡ Menu
Montreal Threesomes – Ménage à trois

Tiffany, Samsara et autres demoiselles

Ryker ayant été très productif ces dernières semaines, je me dois de me rattraper un peu. Entre les différentes façons d’initier un ménage à trois et la présentation de notre amie Samsara, Ryker vous a aussi introduit à un personnage fictif important dans notre vie sexuelle : Mademoiselle Tiffany Daniels.

Jeune écolière très populaire, Tiffany Daniels, personnage créé par Dr Wu en 1999, est initiée au BDSM de façon peu consentante et très abrupte dans cette première histoire d’une série de cinq, intitulée “Toying with Tiffany”. C’est une histoire perverse d’humiliation et de chantage qui capte l’attention et stimule l’imagination à un tel point qu’il est pratiquement impossible d’en arrêter sa lecture (sauf pour se toucher, bien sûr!)

La première fois que j’ai lu cette histoire, pour être franche, je n’ai pas du tout apprécié. J’étais même un peu choquée de savoir qu’en lisant ce récit, Ryker arrivait à bien bander et avoir autant de plaisir que si nous avions eu une séance torride de sexe. J’étais à la fois jalouse et perplexe devant ce récit intense.

C’est l’humiliation d’une sexualité non consentante qui m’a d’abord troublée avec cette histoire. L’image de la jeune fille de 16 ans forcée à avoir des rapports sexuels sous la menace de vieux pervers qui tiennent sa réputation en jeux ne s’accorde pas vraiment avec ma vision d’une sexualité saine. Et, socialement parlant, menacer quelqu’un afin d’en retirer des plaisirs sexuels est inacceptable et même punissable par la loi. Je n’arrivais pas, en faisant ma lecture, a laisser de côté mes barrières culturelles et obtenir le même plaisir que Ryker en retirait. Et pourtant, j’ai dans ma bibliothèque plusieurs ouvrages érotiques qui explorent des sujets similaires et voir même plus pervers. Je ne comprenais pas.

Ce que je n’arrivais pas à me dire, c’est que cette histoire n’est pas réelle et que c’est pour cela qu’elle est aussi attirante. Elle laisse notre imagination parcourir des chemins pour lesquels, dans la réalité, nous ne prendrions pas la chance d’explorer. J’ai été alors cherché ce qui me dérangeait dans cette histoire: le non consentement et la menace. Après un long processus, j’en ai trouvé l’origine et j’ai alors été capable de laisser tomber mes barrières sociales et culturelles. Ma lecture s’est donc fait sous un autre angle. Sans pression sociale, juste avec mon imagination. Et ça a marché. J’ai lu l’histoire sans pendre de pause et avec le même plaisir que Ryker.

Suite à cette lecture, j’ai exploré la banque de récits érotiques de Ryker et je suis tombée sur la série de bande dessinée “Housewives at play” écrite par Rebecca.

7023424853_7a93b4e705_z

Ici, nous suivons la trace de Catherine Mitchell, une femme de maison qui en a marre de rester seule et qui découvre, à l’aide de sa meilleure amie Patricia, les joies du sexe lesbien.  Au travers de thèmes polémiques comme l’adultère et l’inceste, Rebecca donne droit à notre imagination de vagabonder comme il le veut et de se faire plaisir sans culpabilité. Encore une fois ici, ce ne sont que des histoires. Des histoires qui donnent envie de…

😉

–Lizzy–

About the author: We are a local Montreal couple (BG) helping to bring excitement and fun into consensual girls lives through threesomes with us, roleplaying, and sexual education and tips and tricks.

0 comments… add one

Leave a Comment

Next post:

Previous post:

Visit Us On TwitterVisit Us On FacebookCheck Our FeedVisit Us On Google Plus